réussir son élevage
A quoi faut-il veiller pour bien réussir son élevage de volailles

La propreté des abreuvoirs et mangeoires est primordial. Il ne faut pas la négliger. Les abreuvoirs et mangeoires doivent être situés au niveau du dos de la volaille afin d'éviter :
o    du gaspillage d'aliment.
o    de l'aliment souillé par des fientes et de la litière.
o    une litière trop mouillée par le gaspillage d'eau.
o    une eau salie par des fientes et de la litière.
·         Toujours veiller à conserver une litière propre et sèche , car la coccidiose et sa multiplication est favorisée par la chaleur et l'humidité de la litière; d'où l'importance d'avoir une bonne ventilation, sans courant d'air, afin d' évacuer l'humidité en excès ainsi que l'ammoniac, source de problèmes respiratoires.
·         En élevage particulier sans parcours extérieur, ne pas dépasser 5 volailles au m² avec un parcours extérieur suffisant, l'occupation du sol peut monter à 10-12 volailles au m²
·         la lumière naturelle a toute son importance car elle a un certain pouvoir bactéricide et assainissant.
·         à veiller à l'absence de parasites externes, car ceux-ci affaiblissent les volailles en les piquant et en prélevant du sang. Il faut savoir que des infections bactériennes et virales peuvent être transmissent par l'insecte suceur. Par les piqûres régulières subies, les volailles sont énervées et anémiées. Comment réagir ?
·         Ne distribuer une alimentation spéciale pondeuse que lorsque les premiers œufs commencent à arriver. Si un aliment pondeuse est distribué trop tôt, les œufs suivront mais par contre ils ne grossiront que très lentement et pour certaines volailles pas du tout….
·         Distribuer une alimentation saine et équilibrée, riche en minéraux et vitamines devant être constituées de matières premières nobles. Ceci est un point important car si la volaille ne trouve pas dans son alimentation des sources protéïques et d'énergies de bonne qualité, l'animal aura un organisme affaibli. De ce fait tout microorganisme pathogène trouvera un terrain de prédilection pour se multiplier et faire des ravages dans les élevages.
·         La présence de substances médicamenteuses n'est pas toujours nécessaire . Cela dépend des exigences de chacun et du but recherché.
·         Essayer d'éviter d'élever sur le même parcours oies-canards et les autres volailles. En effet les palmipèdes sont riches en salmonelles et parasites internes contre lesquelles ils sont auto-vaccinés, ce qui n'est pas le cas pour les autres volailles. Alors il est préférable de minimiser les risques et de ne pas mélanger les volailles....
·         EN ELEVAGE, LA PREVENTION SERA TOUJOURS LA TECHNIQUE LA PLUS EFFICACE ET LA MOINS COÜTEUSE A LONG TERME.... Les maladies provoquées par virus, bactéries, etc... sont vicieuses et vont profiter du moindre relâchement de l'éleveur pour s'installer. Pour réussir à maîtriser ces maladies, l'éleveur doit se montrer plus " vicieux" que toutes ces maladies,afin de les maîtriser grâce à son niveau d'exigences.
·         L'usage de vinaigre blanc, vinaigre de cidre ou d'acide acétique dans l'eau de boisson est toujours favorable. A la dose de 250 cc pour 10 litres d'eau pendant 7 jours. (ou l'équivalent vinaigre en ce qui concerne l'acide acétique)
·         Si la volaille est malade, l'idéal est de dispenser une alimentation plus riche et équilibrée que celle distribuée normalement et d'enrichir l'eau de boisson avec un complexe vitaminé (AD3EC).
·         Afin de diminuer les crises cardiaques, dans la mesure du possible, se faire livrer de l'aliment juste avant la récolte du nouveau froment. Car de l'aliment fabriqué avec du nouveau froment est beaucoup trop riche en énergie, et ce trop d'énergie provoque des crises cardiaques et de l'énervement chez les poulets d'engraissement. L'idéal serait d'incorporer le froment fraîchement récolté 2 à 3 semaines après la moisson, afin que le "feu" de la céréale disparaisse avec le temps.
·         Après l'usage de substances médicamenteuses chimiques, il est bon d'aider les volailles à se nettoyer de ces résidus qui encrassent leur organisme et handicapent leur évolution, croissance et ponte. L'ajout de Turbovol à l'eau de boisson est particulièrement indiqué pour atteindre ce but et vous donnera entière satisfaction.
Dans la gamme Aromarèves, mélanges de plantes apéritives et aromatiques pour volailles, pigeons, lapins, oiseaux de volières etc... vous trouverez une alternative efficace aux antibiotiques et parasiticides chimiques. Que ce soit en préventif ou non....




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement